Bandeau
Synthèse 2012 > La Pologne : un sentiment d’exposition modéré

La Pologne : un sentiment d’exposition modéré, peu de protection mais aussi peu de préoccupation face au risque

La Pologne est un cas à part. En termes d’exposition face au risque, la population polonaise s’estime en moyenne un peu moins exposée que l’ensemble. Sur ce sujet, elle se montre notamment moins « pessimiste » que la France, la Grèce ou encore l’Italie.

Si les Polonais s’estiment moins exposée, c’est peut-être aussi parce qu’une majorité d’entre eux considère aussi que les mécanismes de protection contre les risques sociaux et financiers leur ont permis d’être autant (21%), voire mieux protégés qu’il y a cinq ans (37%). Là encore, il convient de garder à l’esprit que les personnes interrogées évaluent moins la performance des mécanismes que leur évolution au cours des dernières années. Il est probable que pour les Polonais, le dynamisme économique a été l’un des principaux remparts contre les risques socio-économiques.

Car pour ce qui est plus spécifiquement du sentiment de couverture en lui-même (par l’assurance ou par l’Etat), les Polonais s’estiment globalement moins protégés que la moyenne. C’est notamment le cas pour les risques matériels (44% déclarent n’avoir aucune protection en ce qui concerne la possible destruction de leur logement contre 32% au global) mais aussi pour les risques sociaux (63% disent ne pas être protégés en cas de perte de leur emploi contre 57% au global) et ceux concernant la santé (48% affirment ne pas avoir de protection en cas de maladie grave contre 47% pour l’ensemble).

Logiquement, ils affichent aussi une capacité financière plus restreinte pour faire face aux dangers potentiels, qu’ils concernent leur situation matérielle, leur santé ou leur travail.

Sur aucun des 17 risques proposés, une majorité de Polonais déclare pouvoir assumer le coût financier du risque.

Toutefois, les Polonais sont ceux qui expriment aussi le niveau de préoccupation le plus faible face aux risques, et ce malgré le fait de se sentir moins protégés que les autres. La santé économique du pays y est probablement pour beaucoup. En moyenne, ils se montrent inquiets sur 7 risques (sur 17 au total).



Synthèses recommandées

L’Allemagne et la Grande-Bretagne : le sentiment d’exposition est relativement faible

Toutefois, le niveau de préoccupation est là encore très différent entre les deux pays.Ces deux pays ont comme premier point commun d’être ceux au sein [...]

2012 0

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle. Depuis déjà longtemps, les Français sont confrontés à des annonces répétées de la prochaine faillite [...]

2012 0

La préoccupation de la population espagnole est réelle

La préoccupation de la population espagnole est réelle.En termes d’exposition au risques, l’attention des Espagnols se focalise essentiellement sur le [...]

2012 0

En Grèce et en Italie : le sentiment d’exposition au risque est particulièrement élevé

Une situation qui génère pourtant des niveaux de préoccupation très différenciés au sein des deux pays.Ces deux pays de l’Union Européenne ont comme point [...]

2012 0

Les craintes ont progressé dans l’ensemble de l’Union Européenne

L’ensemble des ressortissants des différents pays de l’Union Européenne au sein desquels l’enquête a été réalisée ont le sentiment d’être plus, voire beaucoup [...]

2012 0

La Pologne : un pays où le sentiment d’exposition est peu marqué

La Pologne apparaît comme l’un des pays les plus affranchis dans ses rapports avec la prise de risque. D’abord, il convient de rappeler qu’ils font partie [...]

2012 0

Haut de page

English