Bandeau
Synthèse 2012 > La Grèce : la prise de risque devient une nécessité

La Grèce : un pays où le risque de chômage est désormais avéré, où la préoccupation pour les autres risques faiblit

La prise de risque devient une nécessité.
Face au marasme, à la cure d’austérité et à une crise politique sans précédent, une grande partie de la population grecque focalise sa préoccupation sur le chômage, un risque « primaire » désormais avéré pour beaucoup. Le sentiment d’exposition face à l’ensemble des dangers potentiels est très élevé mais les autres risques apparaissent toutefois comme souvent secondaires. Ils génèrent des niveaux de préoccupation bien en deçà de la moyenne européenne.

Pour beaucoup, le chômage n’est plus un risque, il est une réalité. Dans ce contexte et alors que les mécanismes de protection se grippent, une proportion importante de la population grecque considère probablement qu’il convient désormais de renverser la table en ce qui concerne le rapport à la prise de risques.

Alors même qu’au sein des pays de l’Union Européenne dans lesquels nous avons réalisé l’enquête, le risque est perçu par une courte majorité comme étant « plutôt un danger à éviter » (51%), les Grecs soutiennent massivement l’opinion inverse en considérant qu’il est « plutôt un stimulant » (77% contre seulement 49% au global).

D’ailleurs, lorsque l’on demande à quels mots le terme de « risque » leur fait penser, les Grecs sont avec les Britanniques ceux qui citent le moins le danger (64%). Rares sont ceux qui citent l’inconscience ou la peur.

Le mot leur évoque plus souvent la chance (68% contre 37% au global) et l’ambition (51% contre 30% pour l’ensemble des autres pays) mais assez peu la confiance (seulement 6%). En Grèce, plus que dans n’importe quel autre pays, la conception de la prise de risque semble désormais plus relever de la chance à tenter que du contrôle. Pour une partie de la population, il semble que le risque c’est d’abord tenter sa veine si l’on veut pouvoir réaliser ses ambitions.

La grèce :  La prise de risque devient une nécessité



Synthèses recommandées

La Grande-Bretagne : un pays où le niveau de préoccupation est modéré

Les Britanniques considèrent plus que des pays comme la France, l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie que le risque est plutôt un stimulant (48%) même s’ils [...]

2012 0

L’Allemagne : un sentiment d’exposition faible

Comme en France, en Espagne ou encore en Italie, une majorité des Allemands considère que le risque est un péril à éviter (56%). Dans leur esprit, le terme [...]

2012 0

La Pologne : un pays où le sentiment d’exposition est peu marqué

La Pologne apparaît comme l’un des pays les plus affranchis dans ses rapports avec la prise de risque. D’abord, il convient de rappeler qu’ils font partie [...]

2012 0

La France, l’Italie et l’Espagne : des pays où le sentiment d’exposition est fort

Particulièrement anxieuses face à des plans de rigueur en cours et à venir, les populations de ces trois pays expriment une aversion particulièrement prononcée [...]

2012 0

La Pologne : un sentiment d’exposition modéré

La Pologne est un cas à part. En termes d’exposition face au risque, la population polonaise s’estime en moyenne un peu moins exposée que l’ensemble. Sur [...]

2012 0

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle. Depuis déjà longtemps, les Français sont confrontés à des annonces répétées de la prochaine faillite [...]

2012 0

Haut de page

English