Bandeau
Synthèse 2012 > L’Allemagne et la Grande-Bretagne : le sentiment d’exposition est relativement faible

L’Allemagne et la Grande-Bretagne : le sentiment d’exposition est relativement faible et la capacité à faire face financièrement est plutôt élevée

Toutefois, le niveau de préoccupation est là encore très différent entre les deux pays.
Ces deux pays ont comme premier point commun d’être ceux au sein desquels la population se montre la moins exposée.
Aucun des risques testés n’est perçu comme « probable » par une majorité d’Allemands ou de Britanniques : que ce soit la possibilité de se retrouver au chômage (ressentie par « seulement » 30% des Allemands et 32% des Britanniques), un accident de la route (38% et 33%), un risque d’agression ou de vol (25% et 20%) ou encore un risque financier (30% et 22%).

Les Allemands et les Britanniques sont aussi ceux qui estiment le moins que leur risque de basculer dans la précarité s’est accru au cours des 5 dernières années (respectivement 41% et 46% contre 63% au global).

Dans le même temps, c’est aussi en Allemagne et en Grande-Bretagne que les mécanismes de protection sont les moins fréquemment perçus comme ayant perdu en efficacité pour lutter contre le risque financier, le risque de chômage et de précarité. Là encore, il s’agit de garder à l’esprit que les personnes interrogées ont moins jugé la capacité des mécanismes en place à pouvoir les protéger, que leur évolution au cours des cinq dernières années. Seulement 31% des Allemands et 29% des Britanniques considèrent qu’ils les « défendent » moins bien qu’auparavant (contre 47% au sein de l’ensemble des pays).
C’est en Allemagne et en Grande-Bretagne que l’on considère le plus fréquemment pouvoir faire face financièrement aux conséquences des risques qui pourraient les menacer. C’est le cas pour le chômage (48% des Allemands et 53% des Britanniques disent pouvoir en assumer financièrement les conséquences financières contre 42% pour l’ensemble). De même, ils se disent plus fréquemment capables de supporter le coût d’une incapacité temporaire les concernant (53% des Allemands et 58% des Britanniques contre 47% pour l’ensemble) ou une maladie grave (47% des Allemands et 53% des Britanniques contre 42% dans l’ensemble des pays).

Les « modèles » britannique et allemand se distinguent toutefois sur deux points. D’abord, on note qu’Outre-manche, le niveau de protection déclaré (via des assurances ou l’Etat) est moins élevé qu’en Allemagne, notamment en ce qui concerne les risques d’invalidité, de maladie ou de perte d’autonomie. Surtout, les deux pays se distinguent par un niveau de préoccupation très différencié :

  • Du côté des Allemands : bien que le niveau d’exposition ressenti soit très faible et que le sentiment de protection et la capacité à faire face financièrement au risque soient plus élevés que la moyenne, le niveau de préoccupation face au risque est très fort. En moyenne, les Allemands se montrent inquiets sur 13 risques sur 17. C’est le niveau d’inquiétude le plus élevé, derrière l’Italie.
  • Du côté des Britanniques : le niveau de préoccupation est bien moins élevé qu’en Allemagne puisqu’en moyenne, ils expriment des inquiétudes sur 9 risques sur 17 alors même que le sentiment de protection est moins fort en Grande-Bretagne.

L’Allemagne et la Grande-Bretagne : le sentiment d’exposition est relativement faible



Synthèses recommandées

La Pologne : un sentiment d’exposition modéré

La Pologne est un cas à part. En termes d’exposition face au risque, la population polonaise s’estime en moyenne un peu moins exposée que l’ensemble. Sur [...]

2012 0

En Grèce et en Italie : le sentiment d’exposition au risque est particulièrement élevé

Une situation qui génère pourtant des niveaux de préoccupation très différenciés au sein des deux pays.Ces deux pays de l’Union Européenne ont comme point [...]

2012 0

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle

Les Français ont peur de voir disparaître leur modèle. Depuis déjà longtemps, les Français sont confrontés à des annonces répétées de la prochaine faillite [...]

2012 0

La préoccupation de la population espagnole est réelle

La préoccupation de la population espagnole est réelle.En termes d’exposition au risques, l’attention des Espagnols se focalise essentiellement sur le [...]

2012 0

La France, l’Italie et l’Espagne : des pays où le sentiment d’exposition est fort

Particulièrement anxieuses face à des plans de rigueur en cours et à venir, les populations de ces trois pays expriment une aversion particulièrement prononcée [...]

2012 0

La Pologne : un pays où le sentiment d’exposition est peu marqué

La Pologne apparaît comme l’un des pays les plus affranchis dans ses rapports avec la prise de risque. D’abord, il convient de rappeler qu’ils font partie [...]

2012 0

Haut de page

English