Bandeau
Synthèse 2013 > France

France 2013

La France s’enfonce dans le pessimisme et l’angoisse

Un niveau de préoccupation déjà élevé et qui continue d’augmenter:

  • 11 des 17 risques testés, sont désormais sujets d’inquiétude important pour plus des trois quarts des Français, soit le même nombre qu’en Espagne (contre 2/17 la moyenne européenne).

Ce nombre a fortement augmenté (seulement 3 sur 17 en 2012).

  • L’angoisse se diffuse à la vie quotidienne:

La France est le seul pays d’Europe à considérer les risques d’agressions et de vol comme les plus anxiogènes (41% de citations contre 30% en moyenne), devant les risques de la route (38% contre 34% en moyenne). Le chômage n’arrive « qu’en » 3ème position (37%; +3).

Les Français, hantés par la crainte du déclassement:

  • 60% des Français se considèrent en régression sociale par rapport à leurs parents au même âge, score le plus élevé parmi les pays sondés
  • Un sentiment de vulnérabilité qui se renforce: 68% (+7) estiment avoir plus de risques de connaître des difficultés financières qu’il y a 5 ans, 61% (+11) de basculer dans la précarité, 48% (+7) de perdre leur emploi.
  • Malgré les mécanismes de protection sociale existants, une majorité relative (41%; +4) a le sentiment d’être moins bien protégée qu’il y a 5 ans.

Un rapport au risque qui reste ambivalent

  • 67% (+5) le considèrent comme un danger à éviter; 53% (+2) considèrent que pour réussir, il faut plutôt faire attention à ne pas prendre trop de risques. Pourtant, 57% (+4) pensent toujours qu’aujourd’hui, il vaut mieux enseigner à un jeune que dans la vie, il faut savoir prendre des risques quitte à en payer le prix si on échoue.

Haut de page

English