Bandeau
Synthèse 2012 > France

France 2012

En France, les inquiétudes sont particulièrement fortes malgré un système de protection perçu comme efficace

Les Français sont parmi les Européens qui s’estiment aujourd’hui les plus exposés aux risques de la vie, quels qu’ils soient :

  • 65% des Français considèrent probable d’être confrontés à un risque d’accident de la route (contre 51% des Européens);
  • 54% considèrent probable d’être confrontés à un risque d’agression ou de vol (contre 40% au global).

La grande majorité d’entre eux se sent cependant plutôt bien protégée par rapport aux autres Européens :

  • 63% des Français s’estiment aussi bien, voire mieux, protégés qu’avant la crise (contre 53% des Européens) ;
  • Ils estiment bénéficier d’une protection (par un système d’assurance ou une couverture de l’Etat) sur 7 des 17 risques testés dans l’enquête (contre 4/17 en moyenne dans les autres pays).

Bien qu’ils se sentent mieux protégés que les autres face aux risques, ils se montrent autant préoccupés par l’ensemble des risques existants que la moyenne des pays européens.

Le rapport aux risques des Français : entre répulsion et fascination

Les Français font partie des populations les plus « risquophobes » d’Europe :

  • 62% considèrent que le risque est plutôt un danger à éviter (contre 51% au global) ;
  • 79% pensent au mot « danger » quand on leur parle de risques (contre 70% au global) et 43% à la « peur » (contre 33% au global) ;
  • Seuls 58% des Français déclarent prendre des risques dans leur vie (contre 70% au global).

Pourtant les Français font partie de ceux qui positivent le plus la prise de risques lorsque l’on aborde diverses situations individuelles :

  • 86% jugent positif qu’un homme prenne des risques (contre 82% des Européens) ;
  • 50% jugent positif qu’un père de famille prenne des risques (contre 43% des Européens) et 38% pour une mère de famille (contre 34% des Européens).

Haut de page

English