Bandeau
Synthèse 2013 > Espagne

Espagne 2013

La situation de l’Espagne, déjà très préoccupante au regard des résultats de l’enquête en 2012, s’est encore aggravée.

Un niveau de préoccupation déjà très élevé et qui continue d’augmenter:

  • 11 des 17 risques testés, sont désormais sujet d’inquiétude important pour plus des trois quarts des Espagnols (contre 2/17 la moyenne européenne).
  • Les motifs d’angoisse sont multiples et les inquiétudes se renforcent, y compris en ce qui concerne des événements généralement bien moins anxiogènes comme une incapacité temporaire affectant un membre du foyer (84% ; +4 contre 65% en moyenne).
  • La crainte du chômage, particulièrement forte déjà en 2012 en Espagne, se renforce encore: pour 51% des Espagnols (+4), il s’agit d’un des trois risques les plus inquiétants auxquels ils pourraient être confrontés (contre 38% en moyenne)

Un sentiment de grande vulnérabilité qui continue de s’accroître:

  • 73% des Espagnols ont le sentiment d’avoir plus de risques qu’il y a 5 ans de basculer dans la précarité (+2)
  • 68% plus de risques de perdre leur emploi (+4)

Le risque apparaît encore plus dangereux, mais on sent les Espagnols prêts à tenter le tout pour le tout

  • 73% le considèrent comme un danger à éviter (+7). C’est en Espagne (et de loin) que le risque est le plus considéré comme dangereux.
  • Pourtant, 73% (+3) pensent toujours qu’aujourd’hui, il vaut mieux enseigner à un jeune que dans la vie, il faut savoir prendre des risques quitte à en payer le prix si on échoue.

Haut de page

English