Bandeau
Synthèse 2015 > Dans certains domaines, posséder ne fait plus forcément rêver

Dans certains domaines, posséder ne fait plus forcément rêver

En 2015, posséder sa résidence secondaire ne fait plus rêver que 35% des Européens (contre 65% qui préfèrent emprunter ou louer ce type de bien). Pas étonnant dans ce contexte que le marché immobilier de la résidence de vacances soit devenu aussi difficile. Y compris chez les Européens aux revenus les plus élevés, la préférence pour la location ou l’emprunt est très majoritaire (61%). Les Français (76%) et les Allemands (73%) sont ceux qui plébiscitent le plus cette solution. Cette tendance touche aussi bien les plus jeunes que les plus âgés : même les séniors préfèrent aujourd’hui majoritairement louer ou emprunter leur résidence de vacances (62% des 55 ans et plus).

Si dans les 6 autres domaines testés, la préférence pour l’emprunt ou la location est moins massive, les niveaux observés reflètent néanmoins une transformation du rapport des Européens aux objets, l’usage primant désormais de plus en plus sur la propriété.

Les biens dont l’utilisation n’est le plus souvent qu’occasionnelle, et qui encombrent le reste du temps les Européens, sont également concernés par cette tendance : 36% d’entre eux déclarent ainsi préférer emprunter ou louer les accessoires automobiles dont ils ont besoin (coffre de toit, porte-vélo, siège enfant...), 34% le matériel de jardinage (tondeuse, motoculteur...) et 26% le matériel de bricolage (ponceuse, perceuse...).

Les biens culturels (livres, CD, DVD...) viennent ensuite, avec 23% des Européens qui déclarent désormais préférer les emprunter ou les louer que de les posséder, une proportion qui varie peu en fonction de l’âge des répondants, mais davantage en fonction de leur niveau de revenus : les Européens dont les revenus sont les plus modestes sont ceux qui recourent le plus à l’emprunt ou la location.

Les deux derniers bastions de la propriété restent le logement principal (87% des Européens préfèrent le posséder contre seulement 13% le louer ou l’emprunter) et la voiture (89% préfèrent la posséder contre 11%). C’est en Suède que la préférence pour l’emprunt ou la location de ces deux types de biens est la plus développée : 24% des Suédois préfèrent désormais louer ou emprunter leur logement principal et 19% leur voiture. C’est en revanche en France et en Italie qu’on est le plus attaché à sa voiture particulière (92% des Français comme des Italiens préfèrent la posséder), et en Pologne à l’achat de sa résidence principale (95% des Polonais préfèrent la posséder).

Si l’on considère l’ensemble des biens testés, c’est en moyenne en Espagne et en Suède que la préférence pour l’emprunt ou la location est la plus forte, et en Pologne et en Grande-Bretagne que l’on reste le plus attaché à la propriété.

Avec en moyenne 2,1 types de biens sur 7 que les Européens préfèrent emprunter ou louer, la propriété individuelle a certes encore de beaux jours devant elle. Mais de nouvelles pratiques émergent, en tête desquelles l’achat d’occasion.

Dans certains domaines, posséder ne fait plus forcément rêver



Synthèses recommandées

Le profil des adeptes de la consommation collaborative

Les Européens qui ont adopté le nombre moyen le plus important de pratiques relevant de la consommation collaborative sont avant tout jeunes (5,6 / 17 [...]

2015 0

L’émergence de nouvelles formes de consommation collaborative

Près des deux tiers des Européens ont constaté l’émergence de nouvelles formes de consommation collaborative (65% dont 14% « Oui, beaucoup »). Ce phénomène [...]

2015 0

Un développement marqué des modes de consommation alternatifs

Interrogés sur l’évolution de leurs comportements de consommation depuis 5 ans, 51% des Européens déclarent avoir plus souvent loué, échangé, emprunté [...]

2015 0

Des pratiques qui bousculent les contours de la solidarité

Interrogés sur la nature solidaire (ou non) d’un certain nombre de pratiques de consommation collaborative, les Européens considèrent globalement qu’elles [...]

2015 0

Le contexte économique provoque un changement des comportements

Si internet joue aux yeux des Européens un rôle décisif dans l’essor de ces nouveaux modes de consommation, ils ne considèrent pas pour autant les évolutions [...]

2015 0

Allemagne

Bien que les Allemands aient tendance à se sentir un peu moins vulnérables cette année, ils sont devenus encore plus opposés au risque qu’ils ne l’étaient [...]

2015 0

Haut de page

English