Bandeau
Regards d'experts 2013 > Alexandre Jost

Alexandre Jost

Délégué général - fondateur de la Fabrique Spinoza

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris, puis de U.C. Berkeley en Génie industriel, il s’installe à San Francisco et commence à travailler chez Mars & Co, cabinet de conseil en stratégie, tour à tour au Brésil, au Mexique, en Angleterre puis revient en France.

Appelé par une recherche de sens, il part travailler au Groupe SOS, un regroupement associatif de 7000 salariés œuvrant dans le social, médico-social, et sanitaire. En 5 ans, il s’y occupera du développement, et codirigera les fonctions support et la stratégie, puis le pôle gérontologie. Fin 2010, heureux et entrepreneur, il crée la Fabrique Spinoza, think-tank politique, visant à réintroduire le bien-être citoyen au cœur du débat démocratique.

> Découvrez la dernière étude de la Fabrique Spinoza, sur la corrélation entre bien-être au travail et performance individuelle et collective : http://fabriquespinoza.fr/rapports/bien-etre-au-travail-vecteur-performance-economique/

> fabriquespinoza.fr

guillemet début Connaissez-vous le « paradoxe d’Easterlin » ? En 35 ans, le PIB a augmenté en France de 113% corrigé de l’inflation et dans le même temps la satisfaction déclarée des Français est restée la même, à un niveau de 6,2/10. Il y a au moins deux explications à cela. On se compare à ses voisins : s’ils ont progressé et qu’on a soi-même progressé de la même façon, le niveau de satisfaction reste inchangé. Et on s’adapte : je m’adapte à tel changement s’il est structuré dans mon existence, et à la fin je ne le perçois plus. C’est l’adaptation hédonique. guillemet fin

guillemet début On est de très mauvais prédicteurs de notre bonheur futur. Sans doute est-ce la même chose pour le risque. On ne le sait pas tant que ce n’est pas arrivé, mais il y a de fortes chances qu’on s’habitue à la situation nouvellement créée. Ainsi les variations de qualité de vie matérielle ont peu d’impact sur notre bonheur subjectif, car le cerveau s’habitue. Même après la survenue d’un handicap, on peut retrouver le même niveau de satisfaction personnelle. Pour d’autres événements en revanche, il peut ne pas y avoir « d’adaptation hédonique », pas de résilience. En cas de chômage par exemple, ou de maladie chronique, du fait de la destructuration de mon temps, à cause de la perte de sentiment de valeur de moi-même, je ne reviens pas au niveau d’avant. guillemet fin

guillemet début La Fabrique Spinoza a fait une étude sur le lien entre crise et bonheur. Ce que l’on constate, c’est un lien entre le bonheur perçu et, non pas le niveau de richesse ou la croissance économique à long terme, mais le climat économique sur le court terme. guillemet fin

guillemet début Il existe des formations qui apprennent à se protéger psychologiquement du risque. Christophe André, qui a travaillé avec Boris Cyrulnik sur la résilience, explique que le meilleur professeur d’optimisme, c’est la réalité. Il invite les gens à regarder rétrospectivement la réalité et à constater que souvent leur appréhension du risque s’est révélée exagérée. Cela permet de retrouver un peu de sérénité… guillemet fin

guillemet début Des études montrent qu’à situation égale (en termes de revenu, d’éducation, etc.), les Français sont moins heureux que les ressortissants d’autres pays. Il y a une dimension fortement culturelle et subjective dans le pessimisme français. guillemet fin

Haut de page

English