Bandeau

Qui sommes-nous ?

L'Observatoire Crédit Agricole Assurances /Ipsos

En 2012, Crédit Agricole Assurances décidait de lancer, avec l'institut d'études Ipsos, le premier observatoire de l'attitude des Européens face aux risques afin de comprendre notamment comment la crise économique qui touche l’Europe depuis 2008 a transformé leurs perceptions et leurs anticipations de l’avenir.

Cet observatoire est ouvert aux étudiants et chercheurs en sciences sociales, aux acteurs de la construction européenne, qu'ils soient élus, fonctionnaires, membres des think tanks, ainsi qu'aux spécialistes de l'opinion et aux medias. Il leur permettra, nous l'espérons, d'observer l'état d'esprit des Européens sous un prisme nouveau, peu exploité jusqu'à présent, et de progresser dans la compréhension de nos traits communs comme de nos différences.

Plus largement, il est destiné au citoyen soucieux de mieux comprendre ses cousins européens, qu'il pourra apercevoir sous un angle différent -leurs comportements face aux risques - découvrant ainsi des ressorts plus intimes, plus culturels et probablement plus "humains" que les données socio-économiques habituelles.

Pourquoi les "risques" ? Parce que le thème est un puissant révélateur. En particulier en période de crise, ou de reprise, quand chacun doit faire face à des difficultés personnelles ou au contraire à des opportunités. Il permet de mesurer l'état d'esprit des Européens, leurs envies et leurs craintes. Il montre comment les Européens se protègent, s'adaptent, se préparent, se renferment ou rebondissent en cette période de crise, et pour certains, tracent leur route en évitant le danger. Car l'attitude face aux risques en dit long, non seulement sur le moral des Européens, mais aussi sur l'énergie présente dans la société civile de chaque pays membre, à l'heure de la mondialisation...

Sur un plan plus politique, le thème des risques montre comment s'articulent, dans chaque pays, chaque catégorie de population, les arbitrages personnels et les choix collectifs. Suivant le risque envisagé, préfère-t-on prendre ses précautions soi-même -en épargnant par exemple- ou contribuer à un système de solidarité plus large : familial, privé, public ?

Le rapport aux risques est un thème ambivalent, aux dimensions multiples. C'est pourquoi il justifie selon nous une approche suffisamment large (sept pays), approfondie, conçue dans la durée. C'est pourquoi il nécessite aussi d'être débattu, interprété de façon contradictoire, en rassemblant les différents points de vue : universitaires, politiques, medias. Nous serons amenés à les solliciter régulièrement.

L'étude annuelle - méthodologie

Se sent-on exposé ? Vulnérable ? Convenablement protégé ? Par quoi ?
Ce sentiment diffère-t-il d'un pays à l'autre ? Evolue-t-il d'une année à l'autre ?
La crise économique et sociale influe-t-elle sur ce sentiment et comment ?

Après une première étude en 2012, Crédit Agricole Assurances a demandé à l'institut Ipsos de mener une deuxième vague, et d'étudier l'évolution des Européens dans leur attitude face à une série de 11 risques : perdre son emploi, tomber malade, divorcer, être cambriolé, rencontrer des difficultés financières… Nous disposerons ainsi d'un baromètre annuel, permettant de faire ressortir les variations, et de les mettre en rapport avec la conjoncture économique et sociale.

En 2015, une nouvelle vague d’enquête a été menée du 12 au 22 mai 2015, sur des échantillons représentatifs des populations nationales de sept pays emblématiques de l’Union Européenne : France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Pologne et Suède. Soit un total de 7000 répondants.

En 2013, l'enquête a été effectuée en ligne du 1er au 30 juillet 2013 sur des échantillons représentatifs des populations nationales de ces sept pays européens : soit un total de 7021 répondants.

Chaque nouvelle étude comportera un focus sur un thème particulier

En 2015 l'économie collaborative, quel essor ? S’agit il d’un phénomène purement conjoncturel aux yeux des Européens ou au contraire une tendance de fond ? Quelles initiatives sont menées et sur quelles typologies de services ?

En 2013 : le modèle de protection sociale, et la confiance qu'il inspire tant à ses bénéficiaires qu'à ses contributeurs, pays par pays. Fonctionne-t-il de manière satisfaisante ? Faut-il le réformer ?

Un nouveau site

Nous avons souhaité rendre accessibles toutes les données d'enquête, en les rassemblant sur ce site dédié.

  • vous y trouverez l'ensemble des résultats, année par année, sous une forme que nous avons voulue la plus parlante possible ; utilisant la "data visualisation", notre moteur de rendu vous permettra de naviguer dans nos enquêtes très facilement, en configurant librement les filtres et le rendu désiré.
  • vous aurez accès à l'ensemble des analyses produites par les équipes d'Ipsos, sous la responsabilité de son directeur général délégué Brice Teinturier"
  • enfin, nous avons voulu ouvrir le débat et inviter de grands experts, les responsables des think tanks les plus concernés par notre sujet, mais aussi un certain nombre d'observateurs et d'éditorialistes, à donner leur vision, à enrichir ou corriger nos analyses, accompagnées d'une courte biographie.

Crédit Agricole Assurances

Premier bancassureur en Europe, Crédit Agricole Assurances est présent en France, en Italie - le deuxième marché du groupe -, en Allemagne, Irlande, Pologne, Luxembourg, mais aussi au Japon.

Notre métier : la protection des personnes et des biens, intégrant l’épargne et la prévoyance. Crédit Agricole Assurances s’appuie sur l’efficacité d’un des plus grands réseaux bancaires d’Europe, le groupe Crédit Agricole. 50 000 conseillers sont au contact de 51 millions de clients, engagés à la réalisation de tous leurs projets. C’est aussi pour cela que nous sommes aujourd’hui le premier bancassureur.

Notre engagement, comme spécialiste de l'assurance, est de répondre le mieux possible aux grands enjeux de la société, tels qu'ils se manifestent dans la vie quotidienne de nos clients, à l'échelle de chaque individu. C'est pourquoi la sensibilité de nos clients aux différents risques est centrale dans la réflexion de nos équipes, qu'il s'agisse de définir nos produits et nos services, ou d'anticiper sur leurs besoins.

Comme entreprise citoyenne, il nous parait indispensable de partager ces réflexions avec la communauté scientifique et de l'interroger à notre tour, dans un dialogue que nous souhaitons sincère et durable.

En effet, la protection contre les risques et l’assurance étant intimement liés, ce baromètre sur l’attitude des Européens face aux risques constitue un éclairage particulièrement intéressant, en ces temps de crise, sur les postures très différentes qui prévalent dans chacun des pays étudiés. C’est aussi, pour le premier bancassureur en Europe qu’est Crédit Agricole Assurances, une véritable feuille de route pour la poursuite de son activité notamment dans l’élaboration de nouvelles offres adaptées aux besoins, parfois nouveaux, des clients du groupe Crédit Agricole, et en particulier des Caisses régionales de Crédit Agricole et de LCL en France.


En savoir Plus sur la synthèse 2015

En savoir Plus sur la synthèse 2013

En savoir Plus sur la synthèse 2012

Haut de page

English